Pourquoi consulter un psychanalyste ? 

  
On consulte un psychanalyste parce que l’on éprouve une douleur psychique, de l’angoisse, une tristesse profonde, un empêchement dans sa vie quotidienne qui se répète. Ce peut être aussi parce que le lien aux autres est devenu difficile, que l’on se pose des questions sur soi sans réussir à cerner leur objet ni pouvoir entrevoir une possible réponse. Parce que l’on se sent désorienté, comme « en panne », que des pensées qui nous entravent viennent à l’esprit de façon récurrente, parfois dans les moments les plus inopportuns, et dont on veut se libérer.

Faire le choix de la rencontre avec un psychanalyste, c’est choisir de mettre un pied sur le seuil d’une question qui se formulera pour chacun de façon singulière, au fil de la parole et de ses effets. C’est aussi choisir d’y entendre quelque chose d’autre que ce que proposent les méthodes dites de thérapies brèves. Thérapies qui peuvent être une première tentative de trouver un soulagement, une solution à un symptôme précis et qui conduisent parfois, quand la douleur revient, qu’elle insiste, à rencontrer un psychanalyste.

C’est aussi prendre un temps pour soi, pour entendre ce que l’on dit, hors du vacarme quotidien.

C’est pourquoi le coût de la séance de psychanalyse (on dit aussi analyse) n’est pas remboursé, n’est pas pris en charge par le système de Sécurité sociale. Autrement dit : cette démarche n’est pas supportée par un autre que vous. Le prix de la séance est donc fixé en lien avec vos moyens.

Une psychanalyse dure le temps nécessaire à ce que, ce qui fait empêchement, soit levé.

Enfin, la rencontre avec un psychanalyste se fait toujours en face à face, en position assise. S’allonger sur le divan ne vient que lorsque cela est nécessaire au travail d’analyse.
 


 Pourquoi s’allonger sur le divan ? Premier épisode sur 4 de La Série Documentaire – En séance, étapes d’une psychanalyse  sur France Culture

 
 


Présentation

 

Psychanalyste en cabinet libéral, j’ai été éducateur spécialisé pendant de nombreuses années dans le champ médico-social puis de la protection de l’enfance. C’est en tant que chef de service d’une équipe pluridisciplinaire, toujours dans le champ de la protection de l’enfance, que j’ai poursuivi ma carrière de travailleur social en milieu ouvert.

En parallèle de ma propre analyse, j’ai suivi les enseignements en psychopathologie de l’Ecole Pratique des hautes Etudes en Psychopathologie (EPhEP) de Paris.
 
Je suis aussi superviseur d’équipes en travail social, formé par Joseph Rouzel fondateur de l’Institut européen « psychanalyse et travail social »psychasoc.com Je propose également des supervisions individuelles.

 
Je reçois des adultes et des adolescents.
 

Mon cabinet se situe à Paris XIXème, métro Jourdain.
 
 

Me contacter pour un premier rendez-vous :

Prendre rendez-vous en ligne via Doctolib en cliquant ici

ou par téléphone au 06 63 03 85 89